Aller au contenu principal

Catégorie : JAPON

ANIMES 0

Ninja Scroll

Introduction:

Au rang des œuvres ayant fait la renommée internationale de l animation japonaise, Ninja Scroll occupe une place de luxe. Par son contenu fantastique hyper-violent, mêlant ninjas, démons et scènes érotiques, le film se présente comme un exemple d’animation pour adulte. Mais Ninja Scroll a avant tout permis de révéler le talent de son réalisateur Yoshiaki Kawajiri, aux yeux du monde, avant qu’il ne fasse partie de l’immense projet Animatrix.

ninja_scroll_zero_access_team_geek

Résumé:

C’est au cours d un voyage sans quête que le talentueux samurai Jubei Kibagami sauve la magnifique kunoichi (femme ninja) Kagero. EN abattant son démoniaque adversaire, Jubei s’engage à combattre les démons de Kimon. Cette mission périlleuse, jonchées d’ennemis aux compétences aussi extraordinaires qu’effrayantes, l’amène à faire le lien entre un funeste événement de son passé et un complot organisé contre le gouvernement. Il peut heureusement compter sur le soutient de Kagero, désireuse de rembourser sa dette.

ninja_scroll_zero_access_team_geek2

Présentation:

Gros succès au Etats-Unis (plus qu’au Japon) , Ninja Scroll s’inscrit dans la lignée d’un cinéma gore et truculent. Doté d’une réalisation de haut niveau et d’une animation particulièrement soignée, il propose une découverte fantastique et très libre de la figure ninja. En conjuguant sexe et violence, la recette a attiré les plus curieux. Combats dantesques, amour impossible, final dramatique, chaque ingrédient du film est traité avec une passion évidente. Yoshiaki Kawajiri a doté les ennemis de Jubei de pouvoirs spéciaux et transforme chaque combat en moment solennel. Les nombreuses idées de mise en scène découlent d’un style agressif qu’on retrouve dans toute sa cinématographie.

ninja_scroll_zero_access_team_geek3

Fiche Technique:

TItre original: Jubei ninpucho

Réalisation: Yoshiaki Kawajiri

Scénario: Yoshiaki Kawajiri

Character Design: Yoshiaki Kawajiri & Yutaka Minowa

Musique: Kaoru Wada

Studio: Madhouse

Durée: 94 minutes

Date de sortie au Japon: 5 juin 1993

Date de sortie en France: 12 avril 1996

 

Bande annonce:

 

 

ANIMES 0

La saison 2 de One-Punch Man acquise par VIZ Media Europe

Attendue en avril, la saison 2 de l’anime One-Punch Man, adaptation du manga éponyme de ONE et Yûsuke Murata (disponible en France aux éditions Kurokawa), a été acquise en Europe, sans grande surprise, par la société VIZ Media.
Cette acquisition couvre les droits TV, Digital, Home video et merchandising pour les territoires de l’Europe et du Moyen-Orient.
one-punch-man-saison2-zero_access
A l’instar de la saison 1, nous retrouverons donc cette 2e saison en simulcast sur la plateforme ADN, puis sur support physique chez Kazé.

À rappeller également que plus récemment, la saison 1 a rejoint le catalogue de Netflix, et y est l’un des animes les plus regardés.

Cette nouvelle saison se concentrera sur l’arc de Garou, nouvel ennemi du super héros Saitama.

one-punch-man-zero_access_teamgeek

Bande annonce:

ANIMES 0

Vénus Wars

venuswars_zero-acces-2

Venus War est à l’origine un manga de 4 tomes de Yoshikazu Yasuhiko,connu pour avoir crée les personnages de Gundam et réalisé le film d’animation Arion. L’auteur s’est lui même chargé d’adapter son oeuvre à l’écran, non sans prendre des libertés vis-à-vis de la version papier. Ce film de science fiction regroupe toutes les passions de l’artiste: une humanité au futur sanglant, un monde ultra-militarisé, d’imposants engins mécanisés et des personnages masqués.

wars-senki-01-gaku-zero-access

Résumé:

Nous sommes en 2089, la 72eme année du calendrier Venusien. La planète Venus est désormais colonisée et un conflit éclate entre deux clamps ( Aphrodia et Ishtar) pour conquérir la capitale. Susan Sommers, une journaliste reporter d’investigation, tente de comprendre les tenants et les aboutissants de ce conflit. Elle fait alors la connaissance d’un groupes de rebelles, les Killers Commandos et plus particulièrement de leur chef, Hiro. Ce dernier, impliqué contre son gré dans la lutte, refuse de participer à cette guerre.

venus-wars-zero-access

Fiche technique:

Titre original: Venus Senki

Réalisation: Yoshikazu YAsuhiko

Scénario: Yoshikazu Yasuhiko et Yuichi Sasamoto

Character design: Yoshikazu Yasuhiko

Musique: Joe Hisaishi

Studio: Triangle staff

Durée: 102 min

Date de sortie au Japon: 11 mars 1989

Date de sortie en France: 21 janvier 1995

Disponible en France chez: Dybex

 

 

Bande Annonce:

 

ANIMES 0

LAMU : Beautiful dreamer

 

Alors qu’il orchestre la série TV Lamu, Mamoru Oshii se voit confier la mise en scène du premier film de la licence en 1983: Lamu: Only You. L’année suivante, il jouit d’une plus grande liberté pour le second film puisqu’il écrit entièrement l’histoire. Avec son atmosphère radicalement différente du manga de Rumiko Takahashi, Lamu: Beautiful dreamer devient le premier long métrage personnel du futur réalisateur de Ghost in the Shell.

lamu_beautiful_dreamer_zeroaccess

Résumé:

Lamu est une princesse extraterrestre amoureuse du jeune Ataru, chez qui elle a élu domicile. Mais ce lycéen pervers ne supporte pas le caractère de cette jeune femme au maillot de bain tigré, qui n’hésite pas à lui envoyer des décharges électriques pour lui rappeler ce au’est le coup de foudre. Les personnages de la série se retrouvent à la veille d’un festival des clubs mais l’ambiance festive est rongée par la morosité: ce jour se répète sans fin, de quoi perdre pied entre rêve et réalité…

lamu_beautiful_dreamer_zeroaccess_2

Fiche Technique:

Titre original: Urusei Yatsura: Beautiful Dreamer

Réalisation: Mamoru Oshii

Scénario: Mamoru Oshii

Character design: Akemi Takeda

Musique: Katsu Hoshi

Studio: Pierrot

Durée: 95min

Date de sortie au Japon: 11 février 1984

Date de sortie en France: 24 juillet 2004

Disponible en France chez: Kazé

lamu_beautiful_dreamer_zeroaccess_3

Bande annonce:

ANIMES 0

Retour du manga Black Lagoon en 2019

Alors que l’auteur vient d’annoncer le début de sa nouvelle série 341 Sentôdan, nous apprenons dans le numéro de décembre du magazine Monthly Sunday GX la reprise du manga Black Lagoon de Rei HIROE dans le magazine dès le printemps 2019. La série était en pause depuis le mois d’août. Le tome 10, dernier tome en date, était paru en france en septembre 2014

La chaîne Youtube du magazine Monthly Sunday GX a diffusé une vidéo pour la sortie du 11e tome de Black Lagoon au Japon. La vidéo est commentée par Megumi TOYOGUCHI, la seiyuu ( actrice de doublage) originale de Revy dans la série animée !

Aucune date n’est encore annoncée pour sa sortie en france. Mais après tant d’attente nous ne sommes plus à quelques mois près.

En France, le manga et la série animée sont édités par les éditions Kazé.

GEEK-ARTICLE 0

Japan Touch Lyon 17 et 18 novembre 2018

Avec 44 139 visiteurs lors de l’édition 2017, la Japan Touch, un des plus anciens salons dédié au Japon, est aussi l’un des plus importants de l’Hexagone.

Ce qui n’était, il y a encore huit ans, qu’un salon de plus dédié au manga et à l’animation japonaise est devenu un véritable événement dédié à la culture japonaise accueillant un public plus large (de 7 à 77 ans !). Le village culture, arts & traditions du Japon (de l’art de vivre à ceux de la table en passant par les arts martiaux) et idées cadeaux & déco occupe désormais 50 % de la surface totale du salon.

Le salon est divisé en 5 quartiers de Tokyo : Akihabara (édition & jeux vidéo), Asakusa (Japon traditionnel), Harajuku (goodies & kawaii), Shibuya (mode) et Shin Okubo (corner Corée).
L’objectif cette année étant de dépasser les 50 000 visiteurs, un plan média sans précédent a été mis en place. Le week-end du 17 et 18 novembre 2018 au parc des expositions Eurexpo Lyon sur 20 000m², la culture japonaise sera à la fête pour un week-end de convivialité, de rencontre et de divertissement.

200 exposants et plus de 50 invités et animations seront au rendez-vous !
De l’art des estampes à l’animation, des samouraïs aux méchas : la culture japonaise est aussi riche que variée !

Programme
https://www.japan-touch.com/programme-de-la-japan-touch-2018/

JapanTouchLyon_300

ANIMES 0

La boutique éphémère Ghibli de retour à Paris.

Pour la troisième année consécutive, la boutique éphémère Ghibli, appelée Château Éphémère, sera de retour au sein de la capitale française !

Cette troisième version du pop-up store officiel dédié au Studio Ghibli mettra à l’honneur le film Mon Voisin Totoro qui souffle sa trentième bougie cette année, le long-métrage étant sorti au Japon en avril 1988.

chateau-ephem_re-ghibli-2018.jpg
Le Château Éphémère se tiendra du 20 octobre au 2 décembre au 10 Passage Thiéré, dans le quartier de la bastille.

L’inauguration aura lieu le 20 octobre à 14h, et la boutique sera ouverte 7 jours sur 7 aux horaires suivants :

Dimanche et lundi : 14h-19h
Mardi au vendredi : 11h-19h
Samedi : 11h-20h

 

ENJOY et faites chauffer les portes-monnaie !!

GEEK-ARTICLE 0

Les différentes races de chiens japonais 1/3

Akita inu

Akita inu

Description générale

L’Akita est un animal robuste et vigoureux. C’est le plus grand des chiens japonais de type «spitz» (un mâle mesurant environ 67 cm). Malgré son aspect légèrement trapu, il n’en conserve pas moins une allure noble et distinguée. Sa robe est fauve marquée de sable, bringée ou blanche. Son poil rude et droit recouvre un sous-poil moelleux et serré. Sa queue, épaisse et fournie, est toujours portée enroulée sur le dos. Ses petits yeux sont foncés et en amandes, ses oreilles triangulaires. Son regard exprime à la fois naïveté et détermination. Autrefois chien de chasse (oiseaux, petits gibiers mais également chasse à l’ours), l’Akita est un animal intelligent et affectueux qui est aujourd’hui devenu presque exclusivement un chien de compagnie, très prisé en Europe.

Akita 2

Historique

Il est originaire de la province d’Akita (île de Honshu) au Japon. Menacé de disparition, l’Akita a, dès 1934, bénéficié de la protection du gouvernement nippon qui lui a conféré le statut de «patrimoine national».

province Akita

Comportement

L’Akita est indépendant et fier, parfois fougueux, il doit donc être éduqué avec fermeté.
akita

Alimentation & Santé

C’est un petit mangeur pour sa taille. Jadis au Japon, L’Akita était traditionnellement nourri de riz et de poisson. Il s’accomode très bien d’une alimentation familiale ou d’aliments industriels de bonne qualité.

Shiba inu

Shiba inu3
Shiba

Description générale

Le Shiba est un chien de petite taille, bien proportionné, dont l’ossature et les muscles sont bien développés. Constitution solide. Vif dans ses allures dégagées et belles. Relativement petits, ses yeux sont triangulaires et de couleur brun foncé. Ses oreilles relativement petites et triangulaires sont légèrement inclinées vers l’avant et bien dressées. Attachée haut, la queue est épaisse, et portée fermement enroulée ou recourbée en faucille ; l’extrémité atteint presque le jarret quand on étend la queue vers le bas.
Il est fidèle, très attentif et très éveillé.

Cette race possède plusieurs couleurs : Rouge, noir et feu, sésame, sésame noir, sésame rouge.
« Définition de la couleur sésame » :

– Sésame : Mélange à égalité de poils blancs et noirs.

– Sésame noir : Plus de poils noirs que de blancs.

– Sésame rouge : Fond de la robe rouge, mélangé avec du poil noir.

Shiba inu2
Shiba

Historique

Le Shiba est une race japonaise autochtone depuis les temps les plus anciens. A l’origine, le mot « Shiba » indique quelque chose de petit, un « petit chien ». Son habitat naturel était la région montagneuse face à la mer du Japon, où il était utilisé à la chasse au petit gibier et aux oiseaux. Selon les endroits d’où ils provenaient, il y avait de petites différences entre les sujets de cette race. Du fait que pendant la période allant de 1898 à 1912 des chiens comme les Setters anglais et les Pointers furent importés au Japon, on se mit à chasser pour le plaisir dans le pays et les Shiba et ces chiens anglais furent fréquemment croisés ; de ce fait le Shiba de pure race devint rare, si bien qu’entre 1912 et 1926, même dans son habitat, la race se réduisit à l’extrême. Vers 1928, des chasseurs et des lettrés, préoccupés par le maintien du Shiba de pure race, commencèrent sérieusement à sauvegarder les quelques lignées pures et, en 1934, un standard unifié de la race fut établi. En 1937, le Shiba fut déclaré « monument naturel », à la suite de quoi la race fut élevée et améliorée pour devenir la magnifique race que nous connaissons aujourd’hui.

Comportement

Robuste, endurant, vif, très éveillé, ce chien calme est d’une indépendance farouche. affectueux, enjoué, sensible, c’est un compagnon agréable. Vigilant, courageux, aboyant souvent, il est bon gardien d’alarme. Il lui faut une éducation ferme, mais avec beaucoup de gentillesse.

GEEK-ARTICLE 0

Apprenez le Japonais avec un vrai sensei !

N’avez-vous jamais rêvé d’apprendre une langue facilement, en vous amusant et avec en prime des cours structurés par un vrai sensei ? Tout cela GRATUITEMENT ?!

Eh bien avec la chaîne que je vais vous présenter aujourd’hui c’est possible.

En tant qu’autodidacte acharnée, je me suis lancée voilà 3 ans dans l apprentissage du japonais.

Avec rigueur, courage et ambition je me suis donc attaqué à ce monument linguistique qu’est le japonais.

Kanji, grammaire, prononciation, écriture… Le nombre de recherches que j ai effectuées est au moins aussi élevé que le nombre de références présentes sur internet pour apprendre cette langue.

Alors en fonction de ce dont j avais besoin, ou envie, pour étudier, j’allais piocher par-ci, par-là au coeur de ma bibliothèque de ressources personnelles.

Petit à petit je découvre les hiragana/katana puis fini par les maîtriser. YATTA !!

Puis je commence à reconnaître certain Kanji, leur signification, leur écriture.. YATTA YATTA !!

Même la grammaire et ses nombreuses règles commencent à s’ouvrir à moi. YATTA YATTA YATTA !!

Et d’un coup plus rien. Je stagne, incapable malgré mes efforts d’aller plus loin dans mon apprentissage. Je m’acharne encore et encore mais impossible d’avancer.

Oh rage ! oh désespoir ! Pourquoi ?!

J’ai tout ce dont j’ai besoin: livre d apprentissage, fiches de grammaire, fiches de vocabulaire, exercices pratique, des 100aines d’heures de visionnage d’animés pour entraîner mon oreille. TOUT !

Tout ? eh bien pas tout à fait. Même en tant qu’autodidacte, même avec les bonnes ressources, de la bonne volonté et de la rigueur il me manquait le principal, c’est à dire un apprentissage STRUC-TU-RÉ.

Comment et par où aborder la langue ? dans quel ordre dois-je apprendre les règles de grammaire, les Kanji… si il y en a un ?

Il faut se dire que rien ne remplace les conseils, la vision et la pédagogie d’un BON professeur, pour encadrer un apprentissage et faire qu’il soit efficace.

C’est pour ça que cet article me tient à coeur et que je voulais vous le faire partager car j’imagine (sans me tromper, je pense) que bon nombre d’entre vous on été ou sont encore concernés.

Au cours de mes multiples recherches je suis un jour tombée sur celui qui allait enfin m’apporter ce qui me faisait cruellement défaut, une ligne directrice dans ma quête du japonais.

Cette personne c’est Mr Julien Fontanier Sensei, créateur de la chaîne Youtube Cours de Japonais ! créée il a maintenant un peu moins de 3 ans.

Cette chaîne est née du constat que l’enseignement du japonais en france était inadapté.

Le japonais est non seulement une langue complexe mais surtout une langue qui s’est crée toute seule sans influences européennes et qui donc, contrairement à l’espagnol, l’italien ou encore l’anglais n’a absolument aucun point commun avec le français.

Et tout cela Julien Fontanier nous l’explique très bien:

 

Vous l’aurez compris, c’est donc grâce à l’âme charitable de Julien.F que j’ai enfin pu progresser en japonais, régulièrement, efficacement et surtout en m’amusant.

Les nombreuses anecdotes de sa vie au japon ne sont pas pour nous déplaire, d’autant plus qu’elles nous apprennent à comprendre un peu mieux les origines du japonais et de son fonctionnement.

Grandement appréciable également, sa capacité à déterminer les points de difficultés et à les rendre compréhensibles.

Sensei ne ménage pas ces efforts allant jusqu’à proposer des exercices et corrigés téléchargeable à chaque fin de cours.

Le format vidéo varie en fonction du thème aborder,on pourra ainsi trouver des vidéos plutôt courtes (5 à 7min), tout comme des vidéos avoisinant les 15-20min.

L’avantage des cours de Julien.F c’est qu’ils portent sur tous, absolument tous les aspects du japonais et sont classifiés par themes (vocabulaires, grammaire, ecriture, histoire ect…) permettant de s y retrouver facilement parmi ses trèèèèès nombreuses vidéos.

Mais n’ayez pas peur car Sensei a pensé à tout jusqu’au bout! À travers de nombreux documents partagés, vous retrouverez notamment un programme de cours de A à Z complété au fur et à mesure des sorties vidéo, afin de vous orienté dans votre apprentissage.

Enfin pour finir et pour vous éclairer un peu sur la personnalité de Sensei, voici une interview de Julien Fontanier réalisée par le magazine Les éclaireurs, où vous pourrez découvrir les pourquoi de sa démarche:

http://leseclaireursmagazine.com/?p=8658

Ainsi que tous les liens pour le suivre, le soutenir et vous culturer, à bon entendeur !

Un grand grand merci à ce Monsieur pour tout ce qu’il nous apporte.

Lien vers tous les cours du Professeur Fontanier : www.youtube.com/c/coursdejaponaisFR
Interagir avec lui sur Twitter : https://twitter.com/JulienFontanier
Le suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/Cours-de-japonais–454931084709536/?fref=ts

GEEK-ARTICLE 0

Le mochi 餅, miam !!

L’article de ce soir ravira les irréductibles gourmands puisque je vous emmène faire un (petit) bond dans l’univers secret de la pâtisserie japonaise.

Pas plus tard que ce week-end , j’ai pu déguster, pour la première fois depuis longtemps, des mochi frais faits mains. Bien que les goûts ont été légèrement revus pour satisfaire nos fragiles papilles occidentales ( choco-coco et abricot-ankô ), l’ingrédient principal et incontournable du mochi, la pâte de riz gluant été belle et bien au rendez-vous. Un régale !!

Alors pour vous faire partager un peu de mon enthousiasme et vous faire baver d’envie, voici une petite présentation de cette pâtisserie traditionnelle nippone.

 

Présentation:

Le mochi (餅) ou omochi (お餅) est une préparation à base de riz gluant, appelé mochi gome (糯米).

Patisserie festive, le mochi est principalement réalisé au cours des fêtes de fin d’années (25 au 28 décembre) lors de la célèbre cérémonie Mochi-tsuki dont voici un petit aperçu vidéo (âmes sensibles s’abstenir):

 

 

Sa préparation constitue un rite festif, et il est courant de voir fabriquer les mochi, en pleine rue, ou en public. Une pratique de plus en plus rare en partie à cause de l’industrialisation des procédés ainsi qu’une nouvelle génération ne souhaitant pas prendre la relève de leur ainés, entraînant fatidiquement une disparition du savoir-faire.

Une fois les mochi terminés, certains sont mis de côté comme offrandes divines. Le Kagami-mochi 鏡餅, en est un bel exemple. Ce sont deux mochi rond placés l’un au-dessus de l’autre. La partie inférieure étant légèrement plus large pour représenter le siège des divinités du Nouvel An.

Les Japonais mangent en moyenne un kilo de mochi par an, pour l’essentiel durant la première semaine de janvier.

 

Les différents types de mochi:

Gâteau très populaire au japon, il accompagne de nombreux dessert et autres plats salés.

Le mochi est en réalité une famille de dessert qui rassemble un ensemble de spécialités japonaises à base de pâte de riz gluant, dont voici une petite selection:

Dango 団子
Résultat de recherche d'images pour "DAngo"

Brochette de 3 boulettes de mochi. On en trouve facilement de partout.

 

Daifuku 大福
Résultat de recherche d'images pour "daifuku"
Fourré à l’anko (pâte de haricot sucré), fraise, thé vert… C’est un classique également très courant au Japon.

 

Sakura mochi 桜餅
Résultat de recherche d'images pour "sakura mochi"
Pâtisserie à base de riz sucré sur lequel se trouve une feuille de cerisier légèrement salée. La feuille se mange.

 

Mame mochi
Résultat de recherche d'images pour "mame mochi"
Cette version contient des haricots noirs.

Ohagi
Résultat de recherche d'images pour "ohagi"

Le Ohagi est un mochi saisonnier. En effet, il se mange à l’occasion du festival printanier ou automnal.

 

Kashiwa mochi
Résultat de recherche d'images pour "kashiwa mochi"
Ce mochi se déguste traditionnellement le 5 mai pour la fête des garçons appelée Tango no Sekku. La feuille ne se mange pas.

 

Kusa mochi
Résultat de recherche d'images pour "kusa mochi"

Ils sont verts et fourrés généralement avec de l’anko, pâte de haricots rouges sucrés.

 

Kuzumochi 

Résultat de recherche d'images pour "kuzumochi"
Entrer une légende

Dessert d’été sur lequel se trouve de la poudre de kuzu (racines d’une plante appelée Arrow-root ), du sucre et de l’eau.

 

On retrouve également les mochi dans certains plats salés tels que:

Zoni 雑煮

Résultat de recherche d'images pour "zoni"

C’est une soupe salée dans lequel se trouve des mochi qui ne se mange qu’à l’occasion du Nouvel An.

ou encore…

Dango

Résultat de recherche d'images pour "dango"

Recouvert de sauce, auparavant grillé. Cette version est l’une des plus répandue au Japon.

 

Sa préparation:

Ingrédients
Nb de personnes : 8 

  • 300 g de pâte de haricots rouges sucrée
  • 23,5 cl de farine de riz sucrée (mochiko)
  • 1 cuillère à café de matcha (thé vert en poudre)
  • 23,5 cl d’eau
  • 50 g de sucre en poudre
  • 65 g de fécule de maïs (pour étendre la pâte)

 

Méthode de préparation
Préparation : 30minutes  ›  Cuisson : 5minutes  ›  

Temps supplémentaire : 3heures  ›  Prêt en :3heures35minutes 

  1. Envelopper la pâte de haricots rouges dans du film alimentaire et la placer au congélateur pendant au moins 3 heures.
  2. Mélanger la farine de riz avec le matcha dans un récipient pouvant aller au micro-onde. Ajouter l’eau puis le sucre et bien mélanger puis couvrir de film alimentaire. Cuire au micro-ondes pendant 3 minutes et 30 secondes. Après 3 minutes et demie, remuer et remettre à cuire 15 à 30 secondes.
  3. Dans le même temps, sortir la pâte de haricots rouges du congélateur et la diviser en 8 boules de même taille. Les réserver au frais.
  4. Saupoudrer un plan de travail avec de la fécule de maïs. Alors que la pâte de riz est encore chaude, en prendre l’équivalent d’environ 2 cuillères à soupe et en faire une boule (il faut prévoir d’en faire 8). L’aplatir sur le plan de travail saupoudré de fécule puis placer une boule de pâte de haricot rouge au centre. Refermer la pâte de riz et pincer pour que ça tienne bien en place. On ne doit plus voir la pâte de haricot rouge du tout. Saupoudrer avec encore un peu de fécule puis retourner le mochi ainsi formé sur une caissette à muffin en papier. Recommencer pour les 7 autres mochis.

 

Source: http://allrecipes.fr/recette/20541/mochi-japonais-facile.aspx

 

Et en plus c’est bon pour la santé !

Le folklore japonais et la médecine traditionnelle donnent au mochi les capacités de réchauffer le corps et de lui apporter de l’énergie. Le goût sucré du mochi nourrit le pancréas, la rate et l’estomac.

Renforçant le physique et facile à digérer, le mochi est une nourriture excellente pour les gens qui sont en condition fébrile. Les fermier japonais et les ouvriers favorisent le mochi durant les mois froids à cause de sa réputation à augmenter l’endurance.

Le mochi est recommandé pour des problèmes de santé comme l’anémie. Les femmes enceintes ou qui allaitent bénéficient du mochi, car il renforce à la fois la mère et l’enfant et solliciterait la production de lait. Les mochi fait à partir d’armoise, qui pousse à l’état sauvage au Japon, est très riche en calcium et en fer et est donné traditionnellement aux femmes après l’accouchement.

 

Ou pas !

Manger du mochi peut être fatal.

La texture des mochi est particulièrement collante et élastique, surtout lorsqu’ils sont grillés, c’est ce qui en fait toute la dangerosité. Il faut donc veiller à le manger en petite portion et à bien mâcher avant de déglutir sous peine de se retrouver directement aux urgences…suffoquer et …mourir.(Joie)

Le mochi est d’ailleurs fortement déconseillé aux enfants ou aux personnes agées , à moins de couper de toutes petites parts. La preuve : 90 % des personnes concernées par ce genre d’incident ont plus de 65 ans.

Mais alors comment manger son mochi correctement ?

Il faut appliquer la règle du MMR: Mâcher, Mâcher et Remâcher.

Il est bien sûr également possible de découper le gâteau de riz en petits morceaux.

Chaque année, à l’approche des fêtes, les autorités japonaises avertissent la population – et plus particulièrement les jeunes et les personnes âgées, sur la manière de consommer le mochi. « N’en mangez qu’un à la fois, et coupez-le en petits morceaux ! »

Toutefois malgré les mises en garde, plusieurs décès liés au mochi sont à déplorer chaque année. Le Nouvel An 2014-2015 avait été le plus mortel avec 9 décès.

 

Résultat de recherche d'images pour "mochi"

 

Bon faut pas que ça vous coupe l’appétit non plus hein !! Ils sont quand même beaux ces mochi.

Sur ce je vous laisse la bouche salivante et l’estomac grommelant devant tant de beauté et de saveur et vous dis à bientôt pour un prochain article!

Tchuss les gourmands.

GEEK-ARTICLE 0

Gion Matsuri (祇園祭)

Oyé Oyé lecteurs aguerris !

L’article d’aujourd’hui portera sur le festival nippon le plus connu au monde: le Gion Matsuri.

Se deroulant dans le quartier de Gion (préfecture de Kyoto), le Gion Matsuri est l’un des trois grands festivals du Japon avec Tenjin Matsuri (天神祭)(Osaka) et Kanda Matsuri(神田祭)(Tokyo).

 

Histoire:

Au cours de la période des « Ritsuryô » (750-850) et des années qui suivirent, la principale rivière de Kyoto, la Kamo-Gawa (鴨川), littéralement « la rivière aux canards », connu de nombreuses et violentes crues durant les saisons des pluies du mois de juin.

Les étendues d’eaux stagnantes résultant des crues étaient la cause, lors de l’été, d’épidémies faisant de nombreuses victimes parmi la population.

La croyance populaire de l’époque voulait que toutes les catastrophes naturelles (séismes, tsunami, éruptions volcaniques..) soient dues à une malédiction des âmes des morts brutales. C’est ainsi qu’en 869 le Gion Matsuri, à l’origine goryō-e (御霊会rite d’exorcisme et d’apaisement des âmes courroucées), est né. L’Empereur de l’époque décidant d’organiser des rituels sacrés afin d’apaiser les kami (dieux) en colère.

Le 17 juillet, jour du Shinkōsai (神幸祭), trois divinités étaient déplacées en palanquin jusqu’à un o-tabisho (お旅所) où ils résidaient jusqu’au 24 juillet, jour de la fête du Kankôsai (還幸祭), ils retournaient alors dans leur sanctuaire. Les processions de chars se divisaient alors en deux événements, l’un le 16 juillet pour inviter les dieux à sortir, et le 25 juillet pour remercier les dieux de leur visite, la deuxième procession ayant depuis disparue.

Aujourd’hui encore le festival perpétue la tradition en désignant chaque année un jeune garçon de la région en tant que messager divin. À ce titre, l’enfant ne peut fouler le sol entre le 1 et le 17 juillet, jour du festival, où il paradera en ville.

Image associée

Les festivités:

Inscrit, à l’Unesco, en 2009, au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, la cérémonie des chars du festival de Gion se tient du 1er au 29 juillet près du sanctuaire de Yasaka-jinja. Les trente-deux charsYamahoko, véritables œuvres d’art ambulantes, sont exposés dans la ville, visibles par tous. Les Kyotoïtes distinguent les Yama et les Hoko : les vingt-trois yama dépeignent la mythologie japonaise à travers sculptures, costumes et draperies; les neuf hoko, qui peuvent atteindre huit mètres de haut, sont décorés de fines tapisseries anciennes.

Après deux semaines d’exposition, les Yamakobo sont illuminés les nuits du 14, 15 et 16 juillet, lors du festival Yoiyama. Durant ce festival Yoiyama, les habitants ouvrent leur portes au public pour montrer leurs plus beaux objets d’art. Cette coutume est également appelée Byobu Matsuru ou « le festival du paravent ». Il s’agit là d’une chance unique de pénétrer et d’admirer les maisons traditionnelles de Kyoto.

Le clou du spectacle survient le 17 juillet, lorsque les chars transportant musiciens, artistes et personnages importants, paradent aux côtés des Japonais en yukata (léger kimono en coton) sur fond de musiques traditionnelles. Avec en tête, le Naginata Hoko, char le plus spectaculaire, marquant le retour du « Chigo », jeune garçon ayant incarné la divinité kami pendant les  premiers jours du festival.

Résultat de recherche d'images pour "gion matsuri"

Résultat de recherche d'images pour "gion matsuri"

Maiko

Source images:
https://blogs.yahoo.co.jp/shigeto1953/33631406.html
http://yobun.eklablog.com/gion-matsuri-a125680820

%d blogueurs aiment cette page :