De la Servitude Moderne

L’œuvre dénonce la condition d’esclave de l’homme moderne, et décrit le monde contemporain comme un « totalitarisme marchand ».
La thèse dĂ©fendue, correspond Ă  l’idĂ©e que dĂ©sormais, la dictature ne s’exerce plus par un homme. C’est plutĂ´t un principe : la marchandise ou l’argent qui dictent l’existence de chaque ĂŞtre humain qui en Ă©tant rĂ©duit Ă  ĂŞtre un consommateur, un travailleur, un serviteur, perd son humanitĂ©.
Mais, et c’est lĂ  oĂą le film se rapproche du Discours de la servitude volontaire d’Étienne de La BoĂ©tie, si cette servitude perdure, s’il existe des maĂ®tres c’est parce que les esclaves ont choisi de demeurer esclaves et non pas parce qu’il existe des maĂ®tres.
Pour les auteurs du film, un changement par le haut n’est pas Ă  attendre, c’est Ă  chacun, Ă  chaque individu de se changer soi-mĂŞme pour commencer Ă  changer le monde.
Le vidĂ©ogramme montre comment le pouvoir utilise son action programmatrice Ă  travers l’Ă©ducation, pour dĂ©sactiver la contestation. En effet la violence est condamnĂ©e par la sociĂ©tĂ© civile, alors que toutes les tentatives pacifiques pour empĂŞcher la ruine de l’ĂŞtre humain sont assimilĂ©es par le système et rĂ©utilisĂ©es par celui-ci pour sa propre consolidation. L’idĂ©e d’une confrontation ultime entre le système et une violence-rĂ©volte venant de ses victimes semble donc improbable.
Brient expliquera un peu plus loin, dans son œuvre, que le problème semble résider en chaque individu, dès lors qu’il refuse d’assumer sa stature humaine et préfère la facilité d’une vie programmée par d’autres que lui-même. Cet individu perdra tôt ou tard son humanité, car l’éducation normalisée qu’il a subie l’a programmé pour cela. L’esclave moderne n’est ni un animal, ni un être humain, mais une espèce fabriquée, au même titre que les objets et idées qu’il produit. La prise de conscience reste donc le seul espoir pour qu’il y ait une humanité retrouvée par le plus grand nombre un jour.

Titre : De la servitude moderne
Réalisateur(s) : Jean-François Brient
Présenté par : Jean-François Brient
Scénariste : Jean-François Brient
Producteur : Aventi production
Genre : Documentaire
Durée : 52min
Année :2009

Retrouvez tous les documentaires en cliquant sur l’image ci-dessous .

Gif Jeux Vidéo

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :