Love, Death & Robots est une série animée d’anthologie pour adultes américaine produite par Joshua Donen, David Fincher, Jennifer Miller, et Tim Miller.
Diffusé actuellement sur Netflix.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


18 épisodes, courts d’animation d’une durée variable, de 5 à 15 minutes.Le mélange des styles graphiques se côtoie dans un déferlement d’effets, autant visuel que narratif.Il y en a pour tous les goûts, de la science-fiction, du gore, du sexe, de la 3D, de2D, du dessin épuré au réalisme total.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Il serait prétentieux de dire que tout le monde aimera les 15 épisodes, mais je suis sur que tout le monde aura son préféré.

Une anthologie c’est comme un recueil de nouvelles écrite par plusieurs auteurs, et comme c’est dans le format nouvelles, il se peut que comme dans la lecture la fin d’un épisode nous laisse un goût d’inachever, mais c’est aussi là la beauté de la nouvelle, la création de la suite ou des suites dans notre propre imaginaire, un double voyage, qui guidé par la courte narration d’un épisode, vous ouvre l’esprit vers une multitude de mondes ( promis je ne prends pas de produit, LSD ou autre😜).
Cette série est un véritable petit bijou que je recommande vivement. Une série approvisionnée par une multitude d’histoires comme je le cite plus haut, de science-fiction, de récits futuristes ou de contes fantastiques, sans oublier le gore et le sexe.Toutes ne sont pas égales, même moi qui suis un fan de ce genre de trip, certain mon quand même laissé sur ma faim, ne laissant que peux de matière à imaginer un monde pour m’inventer la suite. Certains ont un petit goût de bâclés, mais ceux-ci sont rare très rare, l’ensemble est juste une tuerie.Le style graphique change à chaque fois,  épisodes animés,  de la prise de vues réelles avec de vrais acteurs, capture motion pour un réalisme façon cinématique de jeux vidéo. Parfois en 2D, parfois en 3D. Des multitudes de styles artistiques radicalement différents qui servent des récits tout aussi différents, mais toujours savoureux à regarder.Je ne veux pas vous spoiler la série, donc je reste vague sur les différentes histoires que vous rencontreraient.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce que je peux vous dire  c’est que Netflix a déchiré avec Love Death & robots, je n’ai pas décroché de l’écran jusqu’à la fin des 15 épisodes, emporté dans ce monde graphique que j’adore et cela n’est pas sans me rappeler le magnifique Métal Hurlant de 1981, où Le Loc Nar, quintessence du mal, sous la forme d’un diamant vert, un astronaute découvre un énigmatique globe vert et le rapporte à sa fille. L’orbe lui montre des histoires de sexe et de violence sur fond d’une BO rock infernale.

Un film composé d’une d’anthologie qui a la différence de Love Death & Robots , elle a un fil conducteur, Loc Nar.

Revenons à Love Death & Robot! Si vous n’avez pas encore matté Love Death & robots, je vous dirais » mais qu’est-ce que vous foutez! Bordel! ».

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.