Higurashi no naku koro ni (ひぐらしのなく頃に?Quand les cigales pleurent), aussi connu en France sous les titres Hinamizawa, le village maudit1 pour l’anime et le sanglot des cigales2 pour le jeu vidéo, est une série de dōjin-games de type sound novel publiée par le cercle 07th Expansion, sur PC (2002-2006) et PS2 (février 2007). Une adaptation animée homonyme, réalisée par Studio DEEN et produite par Geneon Entertainment, fut diffusée au Japon d’avril à septembre 2006 et totalise 26 épisodes. Cet animé est édité en France par Anima. Une seconde saison de 24 épisodes nommée Higurashi no naku koro ni kaia été diffusée au Japon de juillet à décembre 2007. Une série d’OAV, faisant office d’épilogue, basée sur Higurashi no naku koro ni Rei, un disque bonus, est en cours de production. Sa sortie en DVD au Japon est prévue pour l’hiver 20083.

Higurashi no naku koro ni6+

Le jeu est un des plus gros succès du jeu amateur au Japon, avec plus de 100 000 copies vendues, un score jamais atteint depuis le jeu amateur Tsukihime du cercle TYPE-MOON. Il allie horreur et mystère, occultant volontairement le plus de points possibles de l’intrigue, afin de laisser les joueurs essayer de deviner les secrets du scénario[réf. nécessaire].

hanyuu-higurashi_no_naku_koro_ni

Le premier chapitre, Onikakushi-hen, fut publié le  et le huitième et dernier chapitre, Matsuribayashi-hen, le 13 août2006. Plusieurs arcs complémentaires ont été créés sous forme de jeux ou de manga pour ajouter à l’histoire.

Deux adaptations en film live ont également été réalisées par Ataru Oikawa, producteur de la série des films Tomié : Higurashi no naku koro ni en 2008 et Higurashi no naku koro ni: Chikai en 2009

Higurashi no naku koro ni7

Synopsis: Juin 1983. Hinamizawa (雛見沢?) est un petit village rural (lieu fictif basé sur le village de Shirakawa dans la préfecture de Gifu), d’apparence paisible où le personnage principal, Keiichi Maebara, vient emménager avec sa famille. Il va très vite se lier avec quatre de ses camarades de classe, quatre jeunes filles nommées Rena Ryūgū, Mion Sonozaki, Rika Furude, et Satoko Hōjō, qui l’acceptent dans leur club d’amateurs de jeux de société. Hinamizawa paraît être un village normal, paisible et rural ; cependant, tout bascule après la fête du Watanagashi, fête pendant laquelle est célébrée la déité locale, Oyashiro. Keiichi apprend que depuis 4 ans déjà, une personne disparaît et une autre est retrouvée morte le lendemain de la fête. Dans chaque chapitre, lui ou une de ses amies se retrouve sous le joug de la « malédiction d’Oyashiro ». Il semble impossible de séparer la réalité du surnaturel, mais doucement, le mystère de Hinamizawa est révélé.

Higurashi no naku koro ni 1 Higurashi no naku koro ni 2

Cette anime est très mystérieuse, l’histoire se reboucle avec différents assassins. Chaque fois que la fête arrive quelqu’un meurt de cause inexpliqué et Rika Furude meurt aussi sous différentes façons, puis les jours se répète, mais plus le temps passe plus Rika Furude remarque qu’elle as moins de temps pour comprendre ce qu’il se passe et qui est derrière tout ça ceci dit, c’est assez violent comment des gens meurent j’ai pas était choqué, mais surpris, l’animé est triste et surtout à un moment, c’est quand Satoko Hōjō ce fait maltraité par son oncle la, c’est un peut malaisant du sens ou la petite ne peux rien dire et elle est obliger de mentir heureusement elle as des amis qui sont là pour la sauver et vont faire tout leur possible pour la sortir de cet enfer 

Higurashi no naku koro ni 5 Higurashi no naku koro ni 4

J’ai eu un petit problème as comprendre l’histoire des familles, mais bon après, on comprend ce qu’il s’est passé pour les dessins, il sont bien fait et cette animé malgré des scène violente il est intéressant a regarder.  

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.